Depuis sa création en 1912, le C.H.U Hadassah a servi de référence au pays. 

D'impressionnantes réalisations et de nombreuses premières scientifiques mondiales jalonnent un parcours intégralement consacré au progrès de la Recherche, à l'Expertise médicale et à l'Enseignement.

Aujourd’hui, Hadassah poursuit sa marche en avant avec détermination, pour que le monde soit meilleur.

Découvrez ci-dessous son histoire et son fonctionnement.


Actualité du: 28 septembre 2015

Succès ! Un premier patient atteint de DMLA reçoit une transplantation à base de cellules souches à Hadassah


Photo : Pr. Benjamin Reubinoff and Pr. Eyal Banin, C.H.U Hadassah de Jérusalem

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA*) est la principale cause de cécité dans le monde occidental. 
À ce jour, aucun remède n’a été trouvé. 
Suite à l’approbation de la FDA (US Food and Drug Administration) et du ministère israélien de la Santé, le premier patient israélien a subi au C.H.U Hadassah à Jérusalem une transplantation de jeunes cellules souches, destinées à remplacer les cellules détériorées dues à une forme dite « sèche » de DMLA. 
La DMLA affecte la macula, zone centrale de la rétine responsable de l’acuité visuelle, nécessaire aux activités quotidiennes (lecture, conduite, reconnaissance faciale…). 
Environ 1,6 millions de nouveaux cas de DMLA à forme sèche sont déclarés aux États-Unis chaque année.
Les cellules souches embryonnaires humaines représentent une source illimitée de cellules d’EPR (épithélium pigmentaire) saines. Transplantées, elles permettent de reconstituer les cellules dysfonctionnelles, pour stopper ou du moins, retarder la progression de la maladie.
Les équipes du Pr. Benjamin Reubinoff (Directeur du Centre Hadassah Sidney et Judy Swartz de recherche en thérapie à base de cellules souches embryonnaires humaines et directeur du service obstétrique et gynécologie) et le Pr. Eyal Banin (Directeur du Centre de la dégénérescence rétinienne et maculaire au service ophtalmologie de Hadassah), ont tenté ensemble durant plus d’une décennie d’élucider les voies qui permettent la dérivation de cellules EPR à partir de cellules souches embryonnaires humaines en vue d’une transplantation.
Les cellules EPR transplantées ont été développées par Cell Cure Neurosciences, start-up qui utilise sous licence la technologie développée Hadassah de cellules souches embryonnaires humaines en tant que support pour traiter les maladies de la rétine et neurologiques.
 
« Cette transplantation est la première étape d’un processus qui comprend quinze patients et est parmi les rares essais cliniques pionniers similaires dans le monde utilisant des cellules dérivées de cellules souches embryonnaires humaines. Ce processus a pour but prioritaire de sécuriser la transplantation des cellules, et également d’évaluer les effets secondaires possibles », selon le Pr. Reubinoff.
« La procédure de transplantation effectuée le 18 août par le Dr. Ytzhak Hemo, Directeur de l’unité de la rétine à Hadassah, a été un succès et à ce jour il n’y a pas eu de complications oculaires ou systémiques. 
Ce premier patient et les patients suivants seront suivis de près durant une période d’un an pour établir l’innocuité du traitement et pour évaluer les effets possibles sur l’évolution de la maladie », a déclaré le Pr. Eyal Banin. 
« La thérapie basée sur les cellules embryonnaires et d’autres types de cellules souches va modifier la façon dont nous effectuons la médecine, et nous sommes très heureux de prendre part à cette révolution», a ajouté le Pr. Banin.
*La perte de vision centrale due à la DMLA résulte de la dégénérescence de cellules photosensibles (photorécepteurs) situées dans la macula. 
La macula est la partie centrale de la rétine qui permet la vision des plus fins détails visuels. Lorsqu’elles dégénèrent, la vision centrale fait de même. L’ampleur de la perte de vision centrale peut varier fortement, selon le type de dégénérescence, de sa gravité ou des caractéristiques individuelles.  L’ampleur de la perte de vision, très variable, est liée au type de DMLA et à ses complications. 
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter : 01 53 42 67 06 ; contact@fr.hadassahinternational.org