Retrouvez ci-dessous les dernières avancées de la Recherche, des Soins et de l'Enseignement au C.H.U Hadassah de Jérusalem, réparties par unités et par thèmes.

Vous pourrez également y découvrir les dernières actions de Hadassah France, ainsi que des nouvelles de nos branches.


Actualité du: 26 octobre 2017

Une nouvelle Banque de sperme inaugurée à Hadassah Mont Scopus


Une Banque de sperme de dernière génération, accompagnée de nouveaux laboratoires, a été inaugurée au C.H.U. Hadassah, sur le complexe de Mont-Scopus.

Décorés de dizaines de photos de bébés nés au cours des 20 dernières années grâce à l’équipe dévouée de médecins et d’infirmiers du Service de Fertilité de Hadassah, les locaux de la nouvelle Banque de sperme offrent des services innovants, notamment en matière de dépistage de la qualité des spermatozoïdes.

« Un test régulier peut faciliter le diagnostic sur la qualité du sperme étudiée », explique le Dr. Yuval BDOLAH, Directeur de la Banque de sperme. « En outre, Hadassah dispose d’un mécanisme de réglage de résolution fine sur le balayage des spermatozoïdes, ce qui nous met en mesure d’identifier les meilleures cellules pour le processus de fécondation ; ces quelques cellules individuelles peuvent constituer le dernier espoir pour certains couples qui essaient d’avoir un enfant », précise-t-il.

Fondée il y a plus de trente ans, en 1986, la Banque de sperme offre son expertise à l’ensemble de la population d’Israël, en particulier aux femmes célibataires qui souhaitent devenir mères. Malgré l’image conservatrice de la ville de Jérusalem le Dr. Bdolah souligne que « avec le changement de position de la société israélienne envers la monoparentalité, il y a chaque jour de plus en plus de femmes qui font appel à nos services », affirme-t-il.

« En dépit de l’existence d’établissements privés offrant leurs services à un coût très élevé, nous sommes une Banque de sperme publique qui écoute et accueille toutes les personnes qui viennent chez nous, quelles que soient leurs origines sociales ou culturelles » souligne le Dr. Bdolah.

En parallèle, il note que le nombre de donneurs de sperme potentiels est en baisse dans la mesure où ces derniers craignent d’être exposés, notamment à cause du débat public sur l’éthique concernant l’identité des donneurs et l’appel à la régulation des Banques de sperme israéliennes.

Dans un souci d’information, le Dr. Bdolah a été invité à s’exprimer sur le sujet devant la Knesset. A cette occasion, il a souligné que « nous devons nous souvenir que nous dépendons de la bonne volonté des donateurs et que nous ne demandons pas de soldats de combat ni des hommes d’1m80, le don est anonyme et il est impossible de retracer les donneurs ».

La Banque de sperme de Hadassah est également un lieu où les hommes atteints de cancer peuvent faire congeler leur sperme pour une utilisation ultérieure.

Enfin, de nouvelles méthodes permettant de tester par exemple la structure de l’ADN du sperme, offriront de nouvelles possibilités pour diagnostiquer et traiter les problèmes de fertilité à Hadassah.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone