Retrouvez ci-dessous les dernières avancées de la Recherche, des Soins et de l'Enseignement au C.H.U Hadassah de Jérusalem, réparties par unités et par thèmes.

Vous pourrez également y découvrir les dernières actions de Hadassah France, ainsi que des nouvelles de nos branches.


Actualité du: 18 janvier 2018

Maladies du foie : un partenariat de Recherche prometteur entre Hadassah et Can-Fite BioPharma


Directeur du Département d’Hépatologie du C.H.U. Hadassah, le Docteur Rifaat SAFADI et son équipe travaillent actuellement en étroite collaboration avec l’entreprise Can-Fite BioPharma afin d’évaluer l’efficacité d’un nouveau médicament, appelé Namodenoson. Ce dernier a déjà fait ses preuves lors de tests pré-cliniques dans le traitement des maladies inflammatoires du foie, telles que la stéatohépatite non-alcoolique, également désignée par l’acronyme NASH.

Ce nouveau médicament est « unique parmi les médicaments actuels en raison de son excellente fiabilité et de son effet positif sur la stéatose (accumulation de graisse dans le foie), l’inflammation et la fibrose (cicatrisation du foie) », précise le Dr. Safadi. « La conjugaison de ces actions se traduit par un effet anti-NASH significatif ».

Namodenoson a désormais obtenu la dénomination de « médicament orphelin » aux États-Unis et en Europe, compte tenu de son rôle dans le traitement des patients atteints de maladies rares. Il a en outre le potentiel d’être efficace dans le traitement de différents cancers, à l’instar de celui du côlon et de la prostate.

En parallèle, Can-Fite BioPharma a lancé des essais cliniques de phase II en administrant le Namodenoson chez des patients atteints de NASH et de NAFLD (maladie du foie gras non-alcoolique) qui présentent des signes d’inflammation chronique. Une attention particulière sera portée à la mesure de l’effet anti-inflammatoire du médicament et à son succès dans la réduction des graisses présentes dans le foie.

Chercheur prolifique et renommé pour son travail de Recherche autour de la NASH, le Dr. Safadi est également membre du Conseil consultatif clinique de Can-Fite. « Nous avons le privilège de travailler avec le Dr. Safadi afin de poursuivre ces essais et d’améliorer l’action de ce médicament », s’est réjouie Pnina FISHMAN, Directrice Générale de Can-Fite.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone