Retrouvez ci-dessous les dernières avancées de la Recherche, des Soins et de l'Enseignement au C.H.U Hadassah de Jérusalem, réparties par unités et par thèmes.

Vous pourrez également y découvrir les dernières actions de Hadassah France, ainsi que des nouvelles de nos branches.


Actualité du: 28 avril 2012

Les meilleurs orthopédistes du monde se rassemblent au CHU Hadassah pour échanger des points de vue sur l’avenir de l’orthopédie


conference orthopediePrès de deux cents chirurgiens orthopédiques — parmi les plus connus — se sont réunis à Jérusalem au mois de mars pour assister à un symposium international sur « L’avenir de l’orthopédie » au CHU Hadassah.

Le symposium s’est tenu à la veille du transfert mémorable du Service d’Orthopédie de Hadassah à la nouvelle Tour-Hôpital Sarah Wetsman Davidson. Parmi les conférenciers, le Pr Joseph Iannotti, Chef de l’Institut d’Orthopédie et de Rhumatologie de la Cleveland Clinic, le Pr Mark C. Gebhardt, Chef du Service de Chirurgie orthopédique et chirurgien orthopédiste en chef au CHU Beth Israel Deaconess de Boston, et le Pr Pietro Regazzoni, Chef du Service d’Orthopédie et de Traumatologie de l’Université de Bâle, Suisse, sont venus rejoindre les experts de Hadassah et des autres hôpitaux israéliens.

Le Pr Meir Liebergall, Chef du Service d’Orthopédie à Hadassah, à propos de l’enthousiasme manifesté par les participants pour les nouvelles installations dans sa spécialité, remarqua « qu’un changement comme celui qui vient de s’opérer pour s’installer dans la nouvelle Tour n’arrive pas tous les jours.  Maintenant, nous savons que la qualité des soins que nous pourrons dispenser aux habitants de Jérusalem sera tout à fait à la hauteur des meilleurs hôpitaux, quels que soient les critères utilisés pour en juger. »

Le Pr Iannotti a entamé la discussion en décrivant le processus utilisé dans la mise au point d’instruments personnalisés pour les remplacements articulaires.  Il prévoit qu’à l’avenir, les articulations artificielles seront personnalisées, permettant d’améliorer la précision du travail du chirurgien et la durée de vie de la prothèse.  Le Pr Gebhardt a parlé des nouvelles méthodes pour le traitement des ostéosarcomes, la plus fréquente des tumeurs osseuses primitives, chez l’enfant. Grâce à la médecine moderne, désormais 70 à 80 % des malades survivront à la maladie, alors que par le passé, 80 % d’entre eux succombaient.  Dans ce domaine, la chirurgie a évolué, laissant l’amputation pour la conservation des membres, permettant ainsi aux malades de mener une vie normale.  Le Pr Regazzoni s’est intéressé aux similarités entre la chirurgie et l’aviation et notamment à l’emploi des simulateurs pour la formation des chirurgiens.  Une documentation précise de l’intervention, comme la boîte noire des avions, pourrait apporter un éclairage sur les erreurs commises et donc améliorer la technique chirurgicale et ses résultats.

Le symposium a servi de forum pour que neuf startups israéliennes (dont quatre projets démarrés à Hadassah) puissent présenter leurs innovations dans les domaines suivants : la méthodologie pour un programme préopératoire en traumatologie et le remplacement d’articulation ; les nouvelles prothèses ; la chirurgie robotique ; les traitements biologiques pour une meilleure guérison des os, des cartilages et des tendons ; une nouvelle méthode pour réduire l’incidence des embolies pulmonaires ; et des techniques améliorées de kinésithérapie en pré et post opératoire.