Retrouvez ci-dessous les dernières avancées de la Recherche, des Soins et de l'Enseignement au C.H.U Hadassah de Jérusalem, réparties par unités et par thèmes.

Vous pourrez également y découvrir les dernières actions de Hadassah France, ainsi que des nouvelles de nos branches.


Actualité du: 1 août 2017

Hadassah sauve une jeune femme atteinte d’une rupture d’anévrisme


Le mois dernier, les médecins de l’Hôpital Hadassah ont sauvé la vie d’une étudiante en génie industriel qui avait subi une importante rupture d’anévrisme.

Kimberly Winkler, une jeune femme de 22 ans basée dans le Minnesota (États-Unis) et originaire de la République Dominicaine, était en visite à Jérusalem dans le cadre du Programme des droits de l’enfant, afin de célébrer le 50e anniversaire de la réunification de la ville. Pendant qu’elle séjournait à son hôtel, Kimberly a alors commencé à se sentir mal et a rapidement été conduite en ambulance à Hadassah Ein Kerem.

Le Docteur Kim ROSENTHAL, Directrice du Service de Soins Intensifs et Neurochirurgienne Senior à Hadassah, précise le contexte : « Kimberly souffrait d’une hémorragie massive et incontrôlable qui la plaçait en danger vital imminent ». Avant de poursuivre : « une rupture d’anévrisme est très rare à un âge aussi jeune, mais c’est un accident vasculaire cérébral qui peut s’avérer fatal ». Puis de préciser : « en premier lieu, il faut arrêter l’hémorragie par tous les moyens, que ce soit à l’aide d’un garrot, d’une endoprothèse ou d’un pontage ».

Le Professeur Jose COHEN, Chirurgien principal de l’Unité de Neurochirurgie, a alors décidé d’insérer des endoprothèses en acier à l’intérieur de son crâne afin d’arrêter le saignement. Il s’agit d’une opération particulièrement délicate pour prévenir toute atteinte au tissu cérébral. « Le scanner et la tomodensitométrie étaient si mauvais que tout le monde à Hadassah était surpris que Kimberly soit encore en vie », se souvient le Professeur COHEN.

Kimberly Winkler a par la suite subi trois opérations afin de drainer le sang qui s’était répandu à l’intérieur de son encéphale et d’installer des anneaux pour combler la rupture d’anévrisme. Son état s’est progressivement amélioré et Kimberly est désormais capable de marcher et de parler et fait de grands progrès dans sa rééducation qui devraient lui permettre de rentrer bientôt en famille à Saint-Domingue.

Lorsqu’elles ont appris la terrible nouvelle, les deux sœurs de Kimberly, ainsi que sa mère, Miriam, ont immédiatement pris un vol en provenance de Saint-Domingue pour se rendre à son chevet à Hadassah. Miriam témoigne : « j’ai été choqué quand j’ai revu Kimberly pour la première fois – je n’étais pas sûre qu’elle était la même fille qui joue au volleyball et qui danse le jazz ». Avant d’ajouter : « nous ne pourrons jamais assez remercier Hadassah de nous avoir rendu notre fille, la foi et la médecine sont ici deux composantes qui interagissent en parfaite harmonie ».

Ellen Hershkin, Présidente de Hadassah USA, a déclaré: « chaque jour, la brillante équipe de médecins et d’infirmières de Hadassah sauve des vies à travers le monde comme au coin de la rue ». Avant de conclure : « grâce à un investissement de 30 millions de dollars, les salles d’opération ultramodernes offrent une qualité de soins inégalée à tous ceux qui poussent la porte du C.H.U. Hadassah ».

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone