Hadassah France fait partie d'un réseau international de 30 antennes, réparties sur 5 continents et comptant plus de 300 000 membres

Retrouvez ci-dessous nos antennes partenaires.

La recherche et les soins ultra modernes du C.H.U Hadassah soutenus par Hadassah International

Chacun adore les rencontres exceptionnelles. Les antennes Hadassah d’Autriche, d’Australie, de France, d’Allemagne, du Mexique, de Panama, de Nouvelle-Zélande ou du Royaume-Uni, sont passées maître dans l’art d’organiser des événements inoubliables : des concerts où se produisent des musiciens célèbres, des premières de cinéma ou à l’opéra, des ventes aux enchères et des expositions d’objets d’art, des séminaires sur des sujets passionnants et éducatifs, des déjeuners élégants ou des dîners de gala. Grâce à ces activités, non seulement des sommes importantes sont recueillies pour soutenir le CHU, mais de surcroît, de très nombreuses personnes font plus ample connaissance avec le travail accompli par Hadassah. Dans chacun des pays où nous sommes implantés, sur cinq continents, quels que soient les événements que nous y organisons, de généreux donateurs nous aident à soutenir le C.H.U Hadassah.

Depuis 28 ans, les amis de Hadassah International ont réuni près de 100 millions de dollars pour les soins, l’enseignement et la recherche.

Les réalisations rendues possibles par Hadassah International :

  • La Tour Sarah Wetsman Davidson, nouvel hôpital Hadassah, dont l’inauguration est prévue en 2012.  8 donateurs fondateurs (un million de dollars) et 50 chambres ;
  • Le programme de santé féminine Abu Gosh, pour permettre aux femmes arabes de mieux assumer leurs problèmes de santé ;
  • Le renouvellement de la formation infirmière africaine en ophtalmologie ;
  • Le Centre anti-sida ;
  • L’assistante sociale arabisante pour faciliter le séjour des enfants arabes dans l’Unité de psychiatrie pour enfants et adolescents à  Hadassah ;
  • L’inscription de personnes arabes au Fichier de greffe de moelle osseuse à Hadassah
  • L’Unité d’arthroscopie ;
  • La collaboration entre l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et le CHU en gérontologie, soins de jour, gestion, relations entre personnels infirmiers et les malades du sida, etc.
  • Le terrain de jeux Bernice Tannenbaum ;
  • La Banque du sang ;
  • L’Unité de Greffe de moelle osseuse ;
  • L’Unité des grands brulés ;
  • L’appareil de surveillance cardiaque ;
  • Le Service de cardiologie ;
  • Le Centre pédiatrique pour les maladies génétiques et chroniques ;
  • Les enfants atteints de maladies chroniques et ceux contaminés par le VIH/Sida ;
  • Le Centre des maladies de peau et le Service de dermatologie Hadassah Allemagne ;
  • La recherche génétique et des partenariats de recherche entre le CHU et des institutions autrichiennes, notamment l’hôpital universitaire de Vienne ;
  • Des traitements et la recherche concernant le VIH/Sida ;
  • Des lits dans l’Unité de soins intensifs ;
  • Le Centre médical des urgences Judy et Sidney Swartz ;
  • L’appareillage de laparoscopie ;
  • La collaboration entre le CHU et l’Institut des vaisseaux et du sang de Lariboisière ;
  • L’acccélérateur linéaire ;
  • Le Service d’hépatologie ;
  •  LOKOMAT, une thérapie locomotrice pour l’Unité de rééducation ;
  • Le Clown Médical, pour calmer les craintes des enfants hospitalisés ;
  • Le Service de recherche génétique Monique et Jacques Roboh ;
  • La rénovation et l’agrandissement de l’Unité de médecine ambulatoire et du Service des urgences de Mt. Scopus ;
  • Les bourses pour infirmiers et pour infirmières Nancy Falchuk ;
  • La collaboration en neurologie entre l’hôpital Rothschild à Paris et le CHU ;
  • Le Service neurologique ;
  • Le Centre pour le nystagmus ;
  • Le Service d’oncologie ;
  • L’opération Solomon pour la formation d’assistants dentaires éthiopiens ;
  • Le Service d’ophtalmologie ;
  • Des appareils d’oxymétrie en néonatologie ;
  • La formation à Hadassah de médecins palestiniens ;
  • Le laboratoire de pathologie ;
  • L’Unité d’hémato-oncologie pédiatrique ;
  • L’ophtalmologie pédiatrique ;
  • Le Cyclotron PET ;
  • Des médecins d’Hadassah en mission au Malawi et au Rwanda ;
  • L’institut Pierre et Marie Curie (Hadassah a été la première institution étrangère avec laquelle l’Institut Curie a collaboré en recherche scientifique) ;
  • Des traitements et recherches concernant le stress post-traumatique ;
  • Des recherches sur le cancer prostatique, en pédiatrie et en génétique ;
  • La formation continue d’infirmiers et d’infirmières russes ;
  • La Tour Sarah Wetsman Davidson, nouvel hôpital Hadassah, dont l’inauguration est prévue en 2012 ;
  • De la recherche sur les cellules souches ;
  • Un ordinateur pour l’Unité de traumatologie permettant aux médecins de recevoir en temps réel, depuis le lieu de l’accident, des photos des victimes.

Hadassah International crée des liens et construit des passerelles

Inspirée par une initiative de Hadassah Australie, le C.H.U Hadassah et la grande Unité de traumatologie de l’hôpital The Alfred à Melbourne, ont signé un protocole d’accord pour un partage des connaissances médicales et la conduite de projets de recherche en commun.

Hadassah Autriche a financé un ordinateur qui, couplé à une caméra numérique, transmet en temps réel l’imagerie des blessures des victimes à l’Unité de traumatologie.

L’esprit d’entreprise et le soutien financier de Hadassah-WIZO Canada, ont aidé le Centre Hospitalo-Universitaire Hadassah à se lancer dans une coopération sur la traumatologie et l’orthopédie avec l’hôpital Sunnybrook au Canada.  Ce programme, du nom de SHOTE (Sunnybrook Hadassah Orthopedic Trauma Exchange), a pour but de faire avancer les connaissances scientifiques et cliniques dans ces domaines.

L’ONG Hadassah Luxembourg, a également contribué au programme du traitement et de la prévention du SIDA en Ethiopie, sauvant ainsi d’innombrables vies d’adultes et d’enfants.

Hadassah Mexico a établi des liens entre le C.H.U Hadassah et les ministères de la santé au Mexique et au Costa Rica ainsi qu’avec des hôpitaux de ces deux pays.

EDK_1675-780x532 “Help the Jews Home” une organisation norvégienne, qui aide Hadassah depuis fort longtemps, a donné des fonds pour la mise à niveau de la formation d’immigrants russes et éthiopiens souhaitant un emploi dans les professions médicales au C.H.U Hadassah.

panama trauma workshopLe Panama a été à l’origine d’une collaboration entre l’hôpital Santo Tomas et le C.H.U Hadassah.  Les spécialistes d’Hadassah ont aidé Santo Tomas à ouvrir une première unité de traumatologie.

Se rendant compte que la Turquie ainsi que d’autre pays pourraient avoir avantage à être en relations avec le CHU Hadassah, Mme Aytúl Gökce, épouse de l’ambassadeur de Turquie, a formé un groupe, le Hadassah International Corps Diplomatique, composé des ambassadeurs et de leurs épouses en poste en Israël, qui a déjà réussi à bien mieux faire connaître le Centre Hospitalo-Universitaire dans le milieu diplomatique.

CLOWN2Des antennes d’Hadassah International apportent leur soutien au programme des Clowns des hôpitaux, une des grandes réussites du C.H.U.  Il s’agit de clowns ayant une formation médicale qui travaillent avec les médecins pour faciliter le traitement des enfants effrayés par les interventions stressantes qu’ils doivent subir.

En organisant des séminaires de soins infirmiers internationaux, Hadassah International permet à des professionnels de santé étrangers de suivre des programmes d’enseignements auxquels ils n’auraient pas accès autrement.  Ces rencontres très appréciés ont permis à l’expertise d’Hadassah de se répandre en Argentine, au Mexique, au Panama, en Espagne et au Venezuela.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone