Retrouvez ci-dessous les dernières avancées de la Recherche, des Soins et de l'Enseignement au C.H.U Hadassah de Jérusalem, réparties par unités et par thèmes.

Vous pourrez également y découvrir les dernières actions de Hadassah France, ainsi que des nouvelles de nos branches.


Actualité du: 3 septembre 2018

Deux articles de Hadassah en Ophtalmologie dans le TOP 100 mondial sur 50 ans


Deux articles publiés par Hadassah, dans le domaine de l’Ophtalmologie, figurent parmi les 100 plus cités de la discipline sur plus de 50 ans, de 1965 à 2017. En effet, une étude menée par des chercheurs de Singapour et relatée dans le dernier numéro en ligne du British Journal of Ophthalmology, met en exergue l’influence internationale de Hadassah dans cette spécialité de la Médecine. Ainsi, le C.H.U. Hadassah se classe parmi les tous meilleurs établissements médicaux internationaux.

La première auteure de l’un des articles, lequel est cité 1.253 fois, est Tamar Alon, une doctorante du Professeur Jacob Pe’er, ancien Directeur du Département d’Ophtalmologie de Hadassah. Publié dans Nature Medicine en octobre 1995 et intitulé «Le facteur de croissance endothélial vasculaire agit comme facteur de survie pour les vaisseaux rétiniens nouvellement formés et a une influence sur la rétinopathie du prématuré», il se classe comme le 11ème article de Recherche le plus influent au monde en Ophtalmologie.

Le second article, également publié en 1995, est l’œuvre du… Professeur Jacob Pe’er lui-même. Intitulé «L’hypoxie de la croissance endothéliale vasculaire par les cellules rétiniennes est un facteur commun dans la néo-vascularisation des maladies oculaires», cet article souligne que la croissance endothéliale vasculaire peut être l’un des facteurs reliant l’ischémie rétinienne (déficit en oxygène) et l’angiogenèse intraoculaire (formation de nouveaux vaisseaux sanguins). C’est cette découverte qui a permis l’émergence de nouveaux traitements, Avastin et Lucentis en tête, afin de préserver la vision des patients atteints de rétinopathie diabétique et d’autres maladies ophtalmologiques des vaisseaux sanguins, sans risque d’effets secondaires graves.

Comme l’indiquent les chercheurs de Singapour dans la conclusion de cette étude, ce classement identifie «les articles de référence qui ont façonné le paysage de l’Ophtalmologie et les tendances de la Recherche en Ophtalmologie au cours des dernières décennies».