Depuis sa création en 1985, l’Association Hadassah France (loi de 1901) œuvre afin de collecter des fonds pour le Centre Hospitalo-Universitaire Hadassah de Jérusalem (C.H.U), établissement privé.

Hadassah France appartient à un réseau international de 30 antennes, réparties sur les 5 continents, et comptant plus de 300 000 membres.

Découvrez notre action et nos valeurs ci-dessous.


Actualité du: 6 juin 2017

Le blog de Libbie, infirmière à Hadassah – Chapitre 4


Ce mois-ci nous vous faisons découvrir le blog d’une infirmière à Hadassah, Libbie. Après 3 premiers articles prometteurs, Libbie a décidé de poursuivre son projet en racontant chaque mois son quotidien au C.H.U. Hadassah de Jérusalem. Voici donc le quatrième chapitre de son récit.

 

Chapitre 4 : Nous sommes ici.

Les bébés sont une preuve de vie. D’une nouvelle vie et d’une nouvelle page. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’aime tant mon travail au sein de la salle de maternité et des nouveau-nés. Chaque jour que je passe dans cette salle, un sentiment d’excitation et d’exaltation unique m’envahit en contemplant tous ces nouveaux débuts. Toutes ces nouvelles pages qui s’écrivent.

Un matin, au début de mon service, j’ai reconnu un nom sur le tableau des infirmières. Un nom que je connaissais bien depuis mes premières journées de chimiothérapie à Hadassah. Était-ce l’une de mes amies de chimio ? Je me le demandais. Puis je me suis souvenue des nombreuses heures que nous avions passées à discuter ensemble, suspendues à des infusions intraveineuses, côte à côte. Je ne pouvais pas en croire mes yeux ; c’était en fait mon amie qui figurait sur la liste des mères qui venait d’accoucher. Il est difficile de décrire mon enthousiasme et ma joie lorsque j’ai réalisé, puis vu, le petit garçon à qui mon amie avait donné la vie ce matin même.

Survivre « au grand C » (le cancer) ne doit jamais être considéré comme acquis et offrir une nouvelle vie dans ce monde n’est pas anodin non plus. Donner naissance après avoir survécu à une telle expérience est l’une des meilleures illustrations que la vie est plus forte que tout. C’est exactement comme si l’on s’adressait directement au cancer pour lui dire : « Je suis là ! Tu ne m’as pas vaincu, bien au contraire, et maintenant je suis ici et je vais y rester ».

En enlaçant son beau bébé, j’ai prononcé une bénédiction silencieuse par-dessus sa tête endormie, chuchotant quelques mots à ses petites oreilles d’ange : « Veille sur ta maman courageuse. Rends-la fière et heureuse. À chaque pas que vous ferez ensemble, que ta mère puisse être en meilleure santé pendant de nombreuses années. Vous direz au monde combien le miracle de la vie et le miracle des secondes chances de la vie est plus fort que tout ».

Nous sommes ici. Pour vivre et pour y rester !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone